Vintage 76 - Les circuits mythiques : ROAD AMERICA

visibility105 Vues comment0 comments person Publié par: Pierre CORDIER list Dans: Tous nos articles

Road America

"RA" est un circuit historique des états-unis situé près de la ville d'Elkhart Lake dans le Wisconsin. Il a été crée en 1955, ce qui en fait un des plus vieux circuits fermés permanent au monde. Encore mieux, c'est encore un des rares circuits routiers a avoir conservé sa configuration d'origine. Quand on est fan de véhicules anciens, on ne peut qu’apprécier cette conservation exceptionnelle !
Le tracé mesure 6,515 km et comporte 14 virages, alternant avec de nombreux changements de dénivelé.

Quelques tours sur le Road America

Elkhart Lake

En 1950, la ville d'Elkhart lake n'était pas au mieux économiquement. Pour donner un coup de boost à l’économie, Jim Johnson – le président de la banque d'Elkhart lake – eu l'idée d'accueillir une course de voitures dans la région. Rapidement, de nombreuses personnalités du coin ainsi que des bénévoles soutinrent le projet, ce qui permit à la localité de décrocher un contrat avec le département régional de Chicago du SCCA (Sport Car Club of America) qui cherchait justement à organiser un événement sportif automobile dans la région.
Le 23 juillet 1950, plusieurs courses ont été réalisées sur le circuit ouvert long de 4,83 km au nord du lac. Cette manifestation avait plus l'air d'un événement de club typique, les participants venant des quatre coins de la région en conduisant leur voiture qui participera a la course, avant de rentrer chez eux tranquillement par la route.
Il y eu 5 courses ce jour là, classées par catégories (novices, pilotes confirmés, femmes, cylindré).

Au total, il y eu environ 5000 spectateurs estimés, ce qui fut un succès.

Circuits d'Elkhart Lake 1950, 1951/52

Les 2 tracés du circuit d'Elkhart Lake de 1950 à 1952

1950 grille de départ course novice plus de 1500cc

Grille de départ de la course "novice" plus de 1500cc de 1950

1951 et 1952

Ces années là, la course se déroula sur un circuit différent de 9,65 km faisant le tour du lac et empruntant l'ancien tracé. Cette fois, l’événement fut bien plus organisé et promu par la SCCA, qui donna une dimension nationale en attirant des célébrités et des équipes de courses professionnelles venant des 4 coins du pays.
L’événement de 1951 fut divisé en 3 courses séparant les novices des femmes et des pilotes confirmés, sans restriction de cylindré. 
Il est estimé qu'au total, environ 50 000 personnes assistèrent à l’événement.

Concours d'élégance Elkhart Lake

Concours d'élégance à Elkhart Lake en marge de la course

En 1952, nouveau changement de format. Cette fois, la manifestation se déroule sur 2 jours avec 3 courses différentes.
La 1ere comportant 15 tours se déroula le samedi dans le cadre de la Sheldon Cup, et était réservée aux véhicules entre 1950 et 4000 cm3. Le vainqueur fut un certain Phill Hill, qui sera en 1961 champion du monde de F1 avec Ferrari.
La 2eme course de 15 tours fut réservée au moins de 1950 cm3 et comptait pour la Kimberly Cup.

Grille de départ Kimberly race cup

Grille de départ Kimberly race cup

L’événement principal, comptant pour la Elkhart Lake Cup, étaient réservé au véhicules de plus de 1950 cm3 et devaient réaliser 30 tours.
Au total, il y eu plus de 100 000 spectateurs, et 238 véhicules participèrent sur l'ensemble du week end. On est bien loin des 33 voitures qui coururent en 1950 !!

Ce fut les dernières courses sur route ouverte suite à l'interdiction nationale, mais pas la fin de la course automobile à Elkhart Lake. En 1955, au sud-est du lac, le circuit de Road America naquit du crayon de Clif Tufte, ce qui permit a la région de rester un pole attractif pour des manifestations automobile.

Circuit Road America

Circuit Road America

Les premières courses

Affiche 1ere course Road America

Affiche de 1955

Elle se déroula les 10 et 11 septembre 1955, et fut organisée par le SCCA pour les plus grandes voitures de sport de l'époque. Cette course fut marquée par le duel entre Sherwood Johnson sur une Jaguar D-type semi-work et Phill Hill sur une Ferrari Monza, qui se suivirent pendant les 37 tours de l'épreuve. Dans les 6 derniers tours, ils commencèrent a se battre farouchement pour la victoire, et c'est finalement Phill Hill qui l'emporta d'un souffle.

Victoire d'un soufle de Phill Hill !

Victoire d'un souffle de Phill Hill !

Le mois de juin suivant, le circuit accueilli les « sprints de juin », événement majeur ouvert aux amateurs organisé par la SCCA. De nos jours, cette manifestation a toujours lieu, véhiculant son histoire et ses traditions depuis maintenant près de 70 ans ! Peu de manifestations automobile sur circuit peuvent se vanter d'être aussi vieilles et d'avoir eu lieu chaque année sans interruption.

Autres compétitions

En septembre 1956, Clif Tufte créa une course d'endurance de six heures (équivalent à environ 484 miles) qui sera vite transformée pour atteindre la barrière magique des 500 miles. Le Road America 500 est né, et s'est perpétué pendant des décennies avec une durée changeante au fil des contraintes médiatiques.

Une affiche du Road America 500

Une affiche du Road America 500

Cette épreuve a été le théâtre de « finish » incroyable : En 1966, Chuck Parson remporta la course au volant d'une McLaren M1B, dépassant son coéquipier dans la dernière ligne droite et franchissant la ligne d'arrivée avec seulement une longueur de voiture d'avance !
Tout aussi fou, et plus contemporain de notre époque : en 2010, à 3 tours de l'arrivée, Johnny Cocker était alors 4eme au volant de sa Lola B-09/60, à 30s du leader. Dans ce tour, il dépassa le 3eme pour se hisser sur le podium. Dans l'avant dernier tour, il dépassa le 2eme, mais était encore à 10s du leader sur une Porsche RS Spyder. Mais Johnny Cocker y cru, et entama son dernier tour en conduisant comme un homme possédé. Il prit possession de la tête de la course dans le dernier virage, et s'imposa magistralement.

De 1967 à 1974, le circuit accueillit une manche du « Canadian-American Challenge Cup ». Cette série est peut-être une des plus mémorable, de part sa spécificité : les voitures devaient avoir 2 sièges, une carrosserie recouvrant les roues, et... c'est a peu près tout. Le reste ? No limit.

McLaren M8B CanAm

McLaren M8B CanAm

L'équipe McLaren porta haut ses couleurs oranges en dominant cette série jusqu'en 1971. Mais en 1972, le vent tourne en faveur de Porsche qui finit par triompher avec les 917/10 arrivant à maturation. En 1973, Porsche amène une solution extrême : la 917/30. Ce monstre était équipé d'un flat 12 de 5L à double turbo-compresseur, développant plus de 1000 ch pour 800 kg ! Cette voiture était capable de réaliser un 0-100 km/h en seulement 2,3 secondes ! Sans surprise, elle écrasa la concurrence.
En 1974, ce championnat s'est arrêté suite à la crise du pétrole et à l'augmentation des coûts avant de reprendre en 1977 avec des règles différentes et dura jusqu'en 1987.

Porsche 917/30 CanAm

Porsche 917/30 CanAm

La série Trans-Am (championnat de constructeur de voiture de GT) est également un incontournable de la piste depuis 1970. Seule interruption : de 2007 à 2008 lorsque la série a été mise en pause.

Mais le championnat le plus notable faisant étape à Road America est l'indycar, qui s'y déplace depuis 1982.
Une édition marquante fut celle de 1994, année lors de laquelle l'écurie Penske domina la saison avec 12 victoires sur 16. Mais un rookie, remporta sa 1ère victoire ici, en battant le team Penske. Suite à une interruption de la course en fin d’épreuve, un nouveau départ lancé fut donné. Alors 4eme, notre débutant passa immédiatement au « restart » Emmerson Fittipaldi, et fit l’intérieur du 2eme lors du 1er virage. Il dépassa ensuite le leader, et résista à l'intense pression exercée par ses rivaux. Son nom ? Jacques Villeuneuve.

Jacques Villeuneuve et sa 1ere victoire en Indycar à Road America

Jacques Villeuneuve en route vers sa 1ere victoire en Indycar

La saison suivante, il prouva que ce n'était pas un « coup de chance » en remportant de nouveau la victoire sur ce circuit ainsi que le titre de champion. Il remporta également cette même année les 500 miles d'Indianapolis. Pour l’anecdote, son oncle (et homonyme!) décrocha également la victoire à Road America en 1985.

Depuis 1982, tout les mois de juillet le circuit accueil un événement comportant des courses regroupant des anciens pilotes du sport automobile Américain, des animations, des expositions de voiture, des séances d'autographes, etc.
Cet événement populaire est un énorme succès auprès des Américains.

Ligne d'arrivée

Le circuit de Road America est unique parmi les circuits permanents d'Amérique du Nord dans la mesure où c'est un des seuls a avoir conservé son tracé d'origine. Chaque virage du tracé sont les mêmes que ceux empruntés par les héros qui se sont succédés depuis 1955 ! La piste est juste un petit peu plus large, et les infrastructures et dispositifs de sécurités ont bien évidemment évolués, mais c'est tout.
De part sa conservation, son historique, ses traditions, le circuit de Road America mérite d'être considéré comme une légende historique.

Nous avons en vente un polo de la marque "Driver's Club Company" sur le thème de ce circuit. Retrouver la fiche produit ci-dessous!

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre