Les F1 mythiques : McLaren MP4/4

visibility111 Vues comment0 comments person Publié par: Pierre CORDIER list Dans: Tous nos articles

La McLaren MP4/4

La saison 2020 de Formule s'achève sur un nouveau titre de Mercedes, accentuant la domination exceptionnelle du constructeur sur la F1 depuis 2014 sans discontinuer. Mais si on se plonge dans l'histoire de la F1, Mercedes n'est pas l'équipe qui a le plus dominé une saison de Formule 1. Le record est détenue par la McLaren MP4/4 de 1988, avec 15 victoires sur 16, soit un taux de victoire de 93,75% !! A titre de comparaison, le meilleur « score » de Mercedes est de 90,48% (19 victoires sur 21 possible) en 2016, année d'un fabuleux duel Hamilton/Rosberg.

Retour sur ce record.

Le contexte

En 1987, McLaren sort d'une saison décevante malgré 3 victoires (acquises par Alain Prost) et son titre de vice-champion. Propulsé par le moteur TAG-Porsche qui lui a permis de décrocher de nombreux succès les années précédentes, ce dernier se révèle être vieillissant et poussif face aux fameux moteur Honda équipant alors les Williams contre lesquels les McLaren sont impuissantes.

McLaren MP4/4 lors de la saison 1987

Un constat inacceptable pour l’illustre directeur d'équipe de McLaren, Ron Dennis, qui décide alors d'opérer deux changements significatifs. 

Tout d'abord chez les pilotes, exit stephan Johansson qui a déçu, pour laisser la place à un Ayrton Senna pleins de promesses.

Mais le coup de maître se trouve au niveau du moteur. à l'époque, Honda ne jure que par 3 pilotes : Alain Prost (McLaren), Ayrton Senna (en partance de Lotus Honda pour McLaren) et Nelson Piquet (en partance de Williams pour Lotus). Motoriser une équipe dans laquelle un de ses pilote ne roule pas? inconcevable. Facilité par ce contexte, Ron Dennis réussit à s'assurer les services de Honda, forçant Williams à se tourner vers un autre motoriste. Cette manœuvre permet a McLaren de se renforcer, tout en affaiblissant un adversaire direct.

De plus, en 87, le génie Gordon Murray rejoint l'équipe au poste de directeur technique, et prête main forte à Steve Nichols. Si son influence est minime lors de cette saison, beaucoup d'espoirs sont placés dans la monoplace de 1988, qui sera sa première vraie création chez McLaren.

Tout cette combinaison d’éléments font de la futur MP4/4 la favorite pour la saison 1988.

Mais elle se fera attendre !

Début en piste

Lors des essais hivernaux précédents la saison, pas de trace de la MP4/4. A la place, McLaren fait rouler une MP4/3B hybride, laissant le temps à la MP4/4 d’être fignolée dans les moindres détails. Il faudra attendre la dernière journée pour que la MP4/4 effectue ses premiers tours de roue. Et dès le début, elle se révèle être 2 secondes plus rapide que la MP4/3B, et 1 seconde plus rapide que ses adversaires alors qu'ils ont déjà bien travaillés en réalisant des milliers de kilomètres !

Bien que n'étant pas à l'aise avec la position de conduite (plus allongée de part la conception très plate de la voiture), le « Professeur » affirme dès sa descente de voiture à Ron Dennis qu'il possède la monoplace championne du monde. 

McLaren MP4/4

Lors de la manche inaugurale se déroulant au Brésil, la MP4/4 décroche la pole position grâce à Ayrton Senna. La course sera moins heureuse pour le pilote Brésilien, étant disqualifié. Ceci permis à Prost de remporter la course devant la Ferrari de Berger. Les débuts sont prometteurs, mais on est encore loin d'une domination écrasante.

Près d'un mois plus tard, lors de la deuxième course de la saison à Imola, les concurrents de McLaren prennent un violent uppercut : à l'issue des qualifications, Nelson Piquet, pilote de la Lotus Honda et plus proche adversaire, se retrouve à 3,3 secondes ! La course ne sera qu'une formalitée avec un doublé décroché.

2 semaines plus tard, à Monaco, les McLaren collent 2,6 secondes au troisième en qualification ! La messe est dite. Circulez, la saison est pliée.

Alain Prost et sa MP4/4 à Monaco

Bilan

Lors des 11 premières courses, la MP4/4 décroche 11 victoires. La seule qui lui échappera sera en Italie, la faute à une casse moteur pour Prost, et à un accrochage entre un Senna trop impétueux et Jean-Louis Schlesser à 2 tours de l'arrivée... 

Au total, McLaren remporte 15 des 16 courses de la saison, réalise 10 doublés, 15 pôles positions et 25 podiums. Elle finit évidement championne des constructeurs avec une avance colossale sur son dauphin Ferrari : 199 points contre 65, 3 fois plus !

Du coté des pilote, Senna remporte le titre devant Prost (90 points retenus contre 87).

Ayrton Senna, champion du monde au volant de la MP4/4

A ce jour, la MP4/4 reste la F1 la plus victorieuse dans une saison, et s'affirme comme une véritable légende.

La légende Mclaren MP4/4

Peut-être avez vous vécu cette époque, ou peut-être que vous êtes un supporter de McLaren (comme moi!)? Que diriez-vous de porter les couleurs de cette légende?

Retrouvez ci-dessous les chaussettes HEEL TREAD aux couleurs de la MP4/4. Et pas d’inquiétude avec la loi Evin, les couleurs Marlb*r* seront discrètement cachées par votre jean ou pantalon ;)

Chaussette Heel Tread aux couleurs de la McLaren MP4/4

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre